Paul Hirsch a monté plus de quarante films en presque cinquante ans de carrière, parmi lesquels onze films pour Brian de Palma entre 1970 et 2000 (« Phantom of the Paradise », « Obsession », « Carrie », « Blow out », « Mission Impossible »…). En 1978, il obtient l’Oscar du montage pour « Star Wars » de George Lucas. Il monte « La Folle Journée de Ferris Bueller » (1986) de John Hughes, « Chute Libre » (1992) de Joel Schumacher et « Source Code » (2011) de Duncan Jones après avoir obtenu sa seconde nomination aux Oscar pour « Ray » de Taylor Hackford en 2004. Son film le plus récent est « La Momie » d’Alex Kurtzman avec Tom Cruise et Russell Crowe. Il vient de recevoir un Prix pour l’ensemble de sa carrière au prestigieux CAMERIMAGE Film Festival en Pologne.

Paul sera à Paris, au cinéma Le Grand Action (5, rue des écoles 75005) dimanche 19 novembre. Il nous fera le plaisir de répondre à toutes nos questions lors de sa masterclass à 18h, précédée par la projection d’OBSESSION à 16h et suivie par celle de CHUTE LIBRE à 19h30, un film qui était en Compétition Officielle à Cannes – à redécouvrir d’urgence !

Voilà ce que Paul nous dit déjà d’OBSESSION :

« The film was turned down by every major studio when it was originally finished. I then had the idea of substituting a single shot in the film, and convinced De Palma and the producer to do it. It was then picked up by Columbia. How changing one shot changed the meaning of the story, and transformed a picture no one wanted to distribute into one they did, is an interesting example of the significance of editing. »

« Le film, une fois fini, a été refusé par tous les studios importants. J’ai eu l’idée de retirer un seul plan du film et j’ai convaincu De Palma et le producteur de le faire. Columbia l’a tout de suite acheté. Le fait qu’un seul plan change le sens d’une histoire et transforme un film que personne ne voulait sortir en un film qui a été distribué, est un exemple intéressant de l’importance du montage. »

… Et de CHUTE LIBRE (Falling Down) :

« FALLING DOWN is very relevant to current events in America today. It is one of my forgotten films, by and large, but I think it was sort of prophetic. And it represented a distinct editing challenge in its own way. »

« CHUTE LIBRE rappelle certains événements récents aux USA. C’est l’un de mes films les plus oubliés, mais aussi l’un des plus prophétiques. Et il représentait un défi de montage particulier dans son genre. »