Loading...

close encounters with vilmos zsigmond – 2016

Accueil » Portfolio » Long métrage » close encounters with vilmos zsigmond – 2016

Bonus

Sélections officielles : Festival de Cannes, Festival de Munich, Festival de La Rochelle, Festival de Deauville, la Cinémathèque Française, l’Institut Lumière, Festival de Ghent, Festival de Goa, Camerimage, Festival de Hong Kong, Festival de Pékin…

CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND est une rencontre d’un autre type.
Une rencontre entre le « dernier des Mohicans », Vilmos Zsigmond 83 ans, légendaire chef opérateur américain et un jeune réalisateur français, Pierre Filmon qui en 2013 lui propose son projet de premier long métrage à tourner en Floride (A Dream Last Night). En attendant le financement, au gré de leurs rencontres, un autre film va voir le jour. Un film, où le cameraman passe cette fois devant l’objectif. Tourné à Paris, en Italie, en Californie et dans son pays d’origine, la Hongrie, de mai 2014 à mars 2016, CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND est un documentaire, un voyage avec un brillant homme de l’ombre et ses amis réalisateurs, acteurs et chefs opérateurs. Le film sera disponible en DVD en novembre 2017.

vilmos-zsigmond-actionVilmos Zsigmond est né en 1930 à Szeged (Hongrie). A vingt-cinq ans, diplômé de l’Académie de théâtre et de cinéma de Budapest, il part travailler au Hunnia Film Studio comme assistant opérateur, cadreur et chef opé- rateur. En 1956, avec son ami László Kovács, caméra à l’épaule ils filment l’insurrection de Budapest puis s’en- fuient ensemble, traversant l’Europe avec leurs images sous le bras en direction des Etats-Unis. A New York, László et Vilmos travaillent d’abord dans des studios photos ou des laboratoires avant d’aller tenter leur chance au cinéma sur la côte ouest. En 1963, Vilmos tourne Le sadique (son premier film américain comme chef opéra- teur) sous le nom de William Zsigmond (comme toute une série de films d’horreur à petit budget des sixties). C’est Peter Fonda en 1970 qui lui « rendra » son prénom avec sa première réalisation : L’homme sans frontière. Jusqu’à Woody Allen en 2010, pour Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu, pendant quatre décennies, Vilmos Zsigmond va associer son nom à celui des réalisateurs les plus prestigieux. John McCabe, Images et Le Privé (Robert Altman), Délivrance (John Boorman), L’Épouvantail, Vol à la tire et No Small Affair (Jerry Schatzberg), Sugarland Express et Rencontres du troisième type (Steven Spielberg), Obsession, Blow Out, Le Bûcher des vanités et Le Dahlia noir (Brian De Palma), La dernière Valse (Martin Scorsese), Voyage au bout de l’enfer et La Porte du paradis (Michael Cimino), Permission d’aimer, The Rose, La Rivière et Intersection (Mark Rydell), Les Sorcières d’Eastwick (George Miller), Les Maîtres de l’ombre (Roland Joffé), The Two Jakes (Jack Nicholson), Maverick et Assassins (Richard Donner), Crossing Guard (Sean Penn), Père et fille (Kevin Smith), Melinda et Melinda et Le Rêve de Cassandre (Woody Allen).
Directed by 
Pierre Filmon

Writing Credits
Pierre Filmon

Casting  
Nancy Allen
John Boorman
James Chressanthis
Bruno Delbonnel
Caleb Deschanel
Richard Donner
Peter Fonda
Pierre-William Glenn
Stephen Goldblatt
Fred Goodich
Isabelle Huppert
Darius Khondji
Michael Murphy
Yuri Neyman
Ivan Passer
Mark Rydell
Jerry Schatzberg
Dante Spinotti
Vittorio Storaro
John Travolta
Haskell Wexler
Susan Roether Zsigmond
Vilmos Zsigmond

Produced by 
Pierre Filmon (producer)
Falko Jahn associate (producer)
Michael Mansouri (co-producer)
Jean-François Moussie (producer)
Marc Olry (co-producer)
Philippe Touzery (associate producer)

Music by 
Samy Osta

Cinematography by
Payam Azadi
Olivier Chambon
James Chressanthis
Luca Coassin
Giulio De Vita
Marie Spencer

Film Editing by 
Charlotte Renaut

Sound Department 
Giovanni Carbonara (sound)
A. Tad Chamberlain (sound)
Thibaut Macquart (sound)
Baptiste Maffrand (boom operator)
Jonas Orantin (boom operator)
Pascal Ribier (sound)
Robin Rieuvernet (boom operator)
Julien Sena (sound)

Special Effects by 
Bertrand Bougeard

Visual Effects by 
Jean-Francois Theault

Camera and Electrical Department 
Sepehr Azadi (camera operator)
Athalia Cailloux (assistant camera)
Cloé Chope camera (operator)
Nicolò Mazza de Piccioli (camera operator)
Zach Demas assistant (camera)
Stéphane Els assistant (camera)
Mathieu Gaudet (camera operator)
Diego Gilly (camera operator)
Zoltan Honti (camera operator)
Clément Hurault (camera operator)
Charles Lesur (assistant camera)
Leonardo Menini (assistant camera)
Piermarco Menini (camera operator)
Juien Paumelle (camera operator)
Pasqualino Suppa (camera operator)
Nathan Taieb (lighting technician)
Maëva Vo Dinh (assistant camera)
Greg Williams (camera operator)

Editorial Department
Sergio Cremasco (colorist)
Mathilde Delacroix (color timer)

Music Department
Anna Le Clézio song writer: end credit song

Other crew
Lisa Callif attorney
Jeanne Lespinasse conformation
Stéphane Ribola press agent

Special & grateful thanks
Kathryn Altman
Pierre Andurand
Bernard Blancan
Lisa Callif
Philippe Carcassonne
Marta Cavicchioni
Ronald Chammah
James Chressanthis
Eric Chérioux
Stéphane Colombet
Cindy Cowan
Andrea Crozzoli
Richard Crudo
Alexandre Curnier
Giulio De Vita
Yann Dedet
Gerald Duchaussoy
Mark Edwards
Parky Fonda
Simone Forti
Thierry Frémaux
Lizi Gelber
Toth Geza
Isabelle Gibbal-Hardy
Philip Hallman
Bethany Haynes
Paul Hirsch
Pierre Hodgson
Bank Jozsef
Darius Khondji
Angie Losito
Emile Louis
Thomas Malsoute
Ron Mann
Andrea Morandi
Cece Neber
Grégoire Ozan
Anna Passer
Vincent Paul-Boncour
Bernard Payen
Jean-Nicolas Risler
Pierre Rissient
Béla Romwalter
Jean Rousselot
Budd Schulberg
K.C. Schulberg
Kartik Singh
Vittorio Storaro
Jacky Terrasson
Faye Thompson
Marc Urtado
Yaël Vidan
Anouk Zivi
Susan Roether Zsigmond

dop-sean-penn1970. Après la Nouvelle Vague qui bouleversa le cinéma mondial avec de nouveaux réalisateurs et modes de tournage, Hollywood et ses studios conscients du succès des films du Vieux Continent, voient arriver eux aussi, une nouvelle génération de réalisateurs prometteurs et une autre façon de faire du cinéma.
1970. Naissance du Nouvel Hollywood : Dennis Hopper, Peter Fonda, Robert Altman, Michael Cimino, Bob Rafelson, Hal Ashby, Jerry Schatzberg, Francis Ford Coppola, Peter Bogdanovich, William Friedkin, Martin Scorsese, Steven Spielberg, George Lucas, Brian De Palma, Paul Schrader ou Terrence Malick portent un nouveau regard sur la société, renouvellent les genres hollywoodiens et balayent les coûts de production en s’entourant d’acteurs de leur génération et de nouveaux techniciens. L’impact de leurs films est considérable.
1970. Naissance de Pierre Filmon. Vingt ans plus tard, cinéphile autodidacte il dévore les films en salles. Fas- ciné par l’image, il s’éprend des grands chefs opérateurs : Edouard Tissé, Karl Freund, Gregg Toland, James Wong Howe ou Jack Cardiff, indissociables des réalisateurs avec lesquels ils tournaient.
Dans le Nouvel Hollywood, un nom singulier et imprononçable retient son attention : Vilmos Zsigmond.
Directeur de la photographie emblématique de ces seventies, Vilmos Zsigmond a éclairé : L’homme sans frontière (1971), John McCabe (1971), L’Épouvantail (1973), Délivrance (1973), Sugarland Express (1974), Obsession (1976), Voyage au bout de l’enfer (1978) et Rencontres du troisième type pour lequel il reçoit l’Oscar de la meilleure photographie en 1978.
« Close Encounters of the Third Kind » titre original du chef d’œuvre de Steven Spielberg s’imposait pour donner son nom à ce documentaire.

Première

Extrait de la critique de Frédéric Foubert pour Close Encounters With Vilmos Zsigmond

Le Français Pierre Filmon raconte, en compagnie de l’intéressé, ce parcours cinématographique exceptionnel dans ce documentaire méticuleux et émouvant, ponctué de témoignages de première main. Le tout bien sûr ponctué d’extraits d’une beauté insensée. Un must pour cinéphiles.

Festival de Cannes

Interview avec Pierre Filmon pour Close Encounters With Vilmos Zsigmond

C’est l’histoire d’une rencontre de cinéma. Celle d’un jeune cinéaste français, Pierre Filmon, et de du Hongrois Vilmos Zsigmond, chef opérateur légendaire qui a entre autres collaboré avec Woody Allen, John Boorman et Martin Scorsese. Close Encounters With Vilmos Zsigmond, tourné en deux ans en Italie, à Paris, en Hongrie et en Californie, retrace cette rencontre. Ce documentaire rend hommage au cinéaste disparu en janvier dernier.

Hollywood Reporter

‘Close Encounters With Vilmos Zsigmond’: Cannes Review

French director Pierre Filmon delivers a documentary on the cinematographer behind such films as « The Deer Hunter, » « Deliverance » and « Close Encounters of the Third Kind. »

La cinémathèque française

CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND

Un portrait croisé du chef-opérateur, de l’homme derrière la caméra de Délivrance, Blow Out, La Porte du Paradis, Voyage au bout de l’enfer ou Rencontres du troisième type). Avec les témoignages de Peter Fonda, Jerry Schatzberg, John Boorman, John Travolta, Isabelle Huppert, Vittorio Storaro, etc.

Cinema teaser

Interview : Vilmos Zsigmond, l’homme de l’ombre

Avant sa ressortie en salles cette semaine dans une version restaurée, THE ROSE était présenté en juin au Champs-Élysées Film Festival, en présence du chef opérateur Vilmos Zsigmond. Des épiques séquences de concert du film en passant par son travail pour Altman ou Spielberg, il explore avec Cinemateaser une partie de son immense carrière.

Ciné chronicle

Interview/ Pierre Filmon évoque son documentaire sur Vilmos Zsigmond à Cannes Classics

Le documentaire Close Encounters with Vilmos Zsigmond, consacré au prestigieux directeur de la photographie, a été présenté en première mondiale à Cannes Classics lors du 69e Festival de Cannes. CineChronicle a rencontré son réalisateur, Pierre Filmon, qui signe ici son premier long métrage documentaire.

Screen anarchy

Cannes 2016 Review: CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND, A Sparkling Tribute

From the opening shot where the subject is adjusting the lighting, tweaking the seating height, futzing with back illumination and checking the camera’s gamma, you know that Close Encounters With Vilmos Zsigmond is not an everyday documentary. But Vilmos Zsigmond isn’t your everyday cinematographer, either, and in this one scene you can see him take a decent shot on digital video and make it just a bit more…perfect.

Variety

Cannes Film Review: « Close Encounters with Vilmos Zsigmond »

A documentary about the legendary cinematographer invites you to relive the artistry of the New Hollywood’s greatest visual poet.

Colesmithey

Close Encounters With Vilmos Zsigmond — CANNES 2016

Cannes, France —Pierre Filmon’s “Close Encounters With Vilmos Zsigmond” is a lovely doc about one of the most gifted and talented cinematographers in the business. This film will make you want to go back and watch movies such as “Deliverance,” “The Crossing Guard,” The Witches of Eastwick” and “Heaven’s Gate” for Zsigmond’s lush camera work.

Un documentaire français sur le grand chef opérateur Vilmos Zsigmond

C’est l’histoire de deux hommes. L’un au sommet de sa gloire, couronné à Cannes pour l’ensemble de sa carrière, par le prix de l’American Society of Cinematographers en 1999 et actuellement célébré en tant que photographe par le Ludwig Múzeum à Budapest. L’autre, réalisateur et scénariste, rêvant de travailler avec le plus grand des chefs opérateurs, pour son premier long-métrage, A Dream Last Night. D’un projet de collaboration professionnelle entre les deux naît une amitié, et de cette amitié, une évidence : que l’un filme l’autre. Dans un documentaire qui sortira en salles à l’automne 2015, « Close Encounters with Vilmos Zsigmond » le français Pierre Filmon suit ainsi ce géant du cinéma, à Los Angeles, Budapest et Paris, et revient sur la personnalité d’un des Hongrois les plus célèbres d’Hollywood.

Libération > cinéma

VILMOS ZSIGMOND BAISSE LA LUMIÈRE

Naturalisé américain en 1962, le chef opérateur hongrois a travaillé avec Altman, De Palma, Scorsese, Spielberg. Il est mort vendredi à 85 ans.

Le Monde > cinéma

« Close Encounters with Vilmos Zsigmond » : la lumière venue de l’Est

Rarement aura-t-on aussi bien expliqué la tension permanente entre le désir de réel qui était venu avec la découverte du néoréalisme italien et de la Nouvelle Vague… Ce récit autobiographique est éclairé de témoignages qui font ressembler le générique de « Close Encounters with Vilmos Zsigmond » à une superproduction hollywoodienne.

Les Inrocks

« Close Encounters with Vilmos Zsigmond »

Un portrait très attachant du chef op légendaire du Nouvel Hollywood, qui éclaira entre autres Rencontres du troisième type, Délivrance, Blow out…

Vilmos Zsigmond, un grand chef op

Steven Spielberg sur le tournage de « Sugarland Express »
James Coe copyright 1974 Universal studios

Deer Hunter sur le tournage de « Voyage au bout de l’enfer »
Katrina Franken copyright 1978 Studio canal

Jerry Schatzberg et Vilmos
John r. Shannon copyright 1973 Warner brothers

le clap de « Rencontres du troisième type »
Marcia Reed copyright 1977 Columbia pictures

Sélection Officielle au Festival de Cannes 2016 – Cannes Classics

Pendant le tournage avec Vilmos

Darius Khondji et Vilmos
copyright 2014 Mary Spencer afc sbc

Kathryn Altman, veuve de Robert Altman
copyright 2014 Piermarco Menini

Peter Fonda, James Chressanthis asc & Tad Chamberlain
copyright 2015 Parky Fonda

Paul Hirsch ace, James Chressanthis acs, Nancy Allen, Vilmos et John Travolta
copyright 2015 Greg Williams

Lettre à Vilmos

Vilmos ce qui me manque le plus, c’est de ne plus te voir dans la vraie vie. J’ai voulu ce film pour toi et avec toi. Pour filmer tes amis et te célébrer avec eux. Pour crier au monde ce que tu représentais dans le cinéma et ce que tu représentais pour moi. C’est dur de parler de toi au passé. Tu as inspiré toute une génération de directeurs de la photographie et fait rêver tellement de cinéphiles. Avec Charlotte, ma monteuse, quand je vérifie une coupe, si j’améliore un passage ou si j’ajuste une musique tu es là sur l’écran tellement vivant.
Par où commencer ? Par Darius Khondji, sans qui je ne t’aurais jamais rencontré et qui t’avait envoyé mon scénario ? A l’automne 2013, à mon invitation, tu es venu à Paris parler au public du Grand Action entre les séances de La porte du paradis et de Délivrance. Jean-François Stévenin, Pierre-William Glenn et Marc Olry étaient là. Je n’oublierai jamais notre dîner en tête-à-tête durant lequel je t’avais fait rire avec l’histoire de mon premier amour à Budapest. Le courant est tout de suite passé. J’ai su que je devais faire ce film sur toi. Tu m’as offert ta confiance sans me connaître simplement parce que tu avais aimé mon scénario, ses personnages et que tu voulais en faire la photographie. Maintenant je peux le dire, à chaque rencontre je sentais quelque chose s’amenuiser en toi et que tu luttais pour être toujours fort et présent pour tourner avec nous. Tu m’as tout donné. Dans mon film, dans ton film j’aimerais tout te rendre et te faire revivre pour ceux qui te connaissaient ou pour ceux qui ne t’auront pas connu. Tu n’es plus là mais tu renaîtras dans la lumière de chaque projection.

Pierre Filmon, janvier 2016

Top vidéos pour « close encounters with vilmos zsigmond »

Retrouvez toutes les vidéos sur ma chaîne Youtube >>

Filmfest München 2016 | Pierre Filmon
Le journal de Cannes | Pierre Filmon
Teaser du film – Lost Films ©2016
Présentation du film à Cannes 2016 par Gérald Duchaussoy et Pierre
Présentation du film aux Fauvettes le 2 juin 2016

Articles de presse sur le film

211, 2016

La Presse toujours curieuse du film

F.Mercier dans l'émission Le CERCLE de Canal+ choisit CEVZ comme film coup de cœur pour novembre 2016

2109, 2016

Stage32 : 5 Tips From a Cannes « Official Selection » Filmmaker

Interview with CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND director, Stage 32 member Pierre Filmon On my way back from the Cannes Film Festival this year – the film I directed, Close Encounters with Vilmos Zsigmond, an [...]

Détails

Voir le film:

teaser