Bonus

Sélections Officielles : Festival de Cannes, Festival de Munich, Festival de La Rochelle, Festival de Deauville, la Cinémathèque Française, l’Institut Lumière, Festival de Ghent, Festival de Goa, Camerimage, Festival de Hong Kong, Festival de Pékin…

CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND est une rencontre d’un autre type. Une rencontre entre le « dernier des Mohicans », Vilmos Zsigmond, légendaire chef opérateur américain et un jeune réalisateur français, Pierre Filmon qui en 2013 lui propose son projet de premier long métrage à tourner en Floride (« A Dream Last Night »). En attendant le financement, au gré de leurs rencontres, un autre film va voir le jour. Un film, où le cameraman passe cette fois devant l’objectif. Tourné à Paris, en Italie, en Californie et dans son pays d’origine, la Hongrie, de mai 2014 à mars 2016, CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND est un documentaire, un voyage avec un brillant homme de l’ombre et ses amis réalisateurs, acteurs et chefs opérateurs. Le film est disponible en DVD et sur Amazon US & UK.

vilmos-zsigmond-actionVilmos Zsigmond est né en 1930 à Szeged (Hongrie). A vingt-cinq ans, diplômé de l’Académie de théâtre et de cinéma de Budapest, il part travailler au Hunnia Film Studio comme assistant opérateur, cadreur et chef opé- rateur. En 1956, avec son ami László Kovács, caméra à l’épaule ils filment l’insurrection de Budapest puis s’en- fuient ensemble, traversant l’Europe avec leurs images sous le bras en direction des Etats-Unis. A New York, László et Vilmos travaillent d’abord dans des studios photos ou des laboratoires avant d’aller tenter leur chance au cinéma sur la côte ouest. En 1963, Vilmos tourne Le sadique (son premier film américain comme chef opéra- teur) sous le nom de William Zsigmond (comme toute une série de films d’horreur à petit budget des sixties). C’est Peter Fonda en 1970 qui lui « rendra » son prénom avec sa première réalisation : L’homme sans frontière. Jusqu’à Woody Allen en 2010, pour Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu, pendant quatre décennies, Vilmos Zsigmond va associer son nom à celui des réalisateurs les plus prestigieux. John McCabe, Images et Le Privé (Robert Altman), Délivrance (John Boorman), L’Épouvantail, Vol à la tire et No